Actus

01/08/2017

Triathlon Alpe d'Huez....8 ans aprés le retour

posté à 06h56

Un grand bonheur de revenir dans cette magnifique station pour (re) faire ce triathlon qui me tiens à cœur et que j’ai du abandonner durant quelques années.
Sachant que j’ai fais toutes les distances de cette épreuve, même un sprint au tout début qui nous emmenais à Vaujany.
Nous voilà partis la semaine avant afin de profiter, de la pluie !!! Car quand nous arrivons il fait mauvais et l’orage tombe toute une journée. Heureusement le soleil étant l’amis des triathlètes, à partir du mardi cela s’arrange pour n’être que chaleur jusqu'à la fin de la semaine.
Apres un petit tour au dossard, et une bise à l’organisateur nous voila partis pour une reco du parcours depuis le lac jusqu’à la station.
J’en profite au passage pour saluer et remercier toute l’équipe de Cyril Neveu pour son organisation, son professionnalisme et surtout sa gentillesse. Voila enfin un des rares triathlons fait par des triathlètes……pour des triathlètes.
Donc la reco se passe sans trop d’encombres, jusqu’au pied de la bosse, où Carole (qui n’est jamais venue), se pose mille questions. Au final une bonne montée sans pression nous mets dans la course. Le départ jusqu’à La Garde (11 %) est toujours aussi dur ainsi que les 3 derniers kilomètres qui souvent, vent contre, font mal.
Le mercredi se passe tranquille en regardant les forçats du longue distance s’user sur les chemins à 1 800 m (7 kilo à faire 3 fois).
Je languis toutefois d’en découdre, et s’est avec quelques papillons dans le ventre que je me lève le matin pour rallier le parc à vélo. En effet, 1 300 gugus au départ je me dis que cela va être chaud !!
Vu que je n’ais plus envie de « combattre » en natation je ne sais où me placer.
C’est rigolo ce défilé de vélos, ralliant le point de départ le matin (+/- 20 bornes).
Toujours ce parc à vélo champêtre, sauf que cette année …..il est hyper plein.
Donc je choisis les rochers pour mon départ natation. Je sais que ce ne sera pas le point le plus droit mais tant pis, si je suis tranquille je nagerais mieux.
C’est donc parti dans une eau à 17.5 ° (ouf cela aurait pu être pire). Effectivement je me rends compte, âpres la baston des premiers 100 mètres que je suis tout seul sur ma trajectoire, mais faut mieux être seul ……..vous connaissez la suite.
Le passage de la premiére bouée se passe bien dans une allure tranquille. En effet, des que j’essaie de mettre un peu les bras j’ai du mal à respirer. Deuxiéme bouée et ligne droite vers la sortie.
Comme je me doutais je n’ai pas battu un record mais j’ai évité le stress, car tout va se jouer dans la montée de l’Alpe : 23’ en natation, pour 1 370 m à ma montre. J’ai vraiment pris large les bouées, lol,
La natation est annoncée pour 1.200 mètres.
Une bonne transition puis c’est parti pour la partie plate en vélo qui nous amène du Lac du Vernay jusqu’au pied de la montée.
Ca roule fort, en paquet, pendant 14 kilomètres…….mais là comment faire autrement sur une route plate, ouverte à la circulation avec des traversées de villages. En fait je languis le pied de la bosse.
Et nous y voilà. L’avantage avec autant de concurrents c’est que tu n’es jamais seul. La première rampe vers La Garde me coupe les jambes et âpres quelque virages je reprends ma respiration et (un peu) mes jambes et tant bien que mal je commence à doubler. Il fait chaud, je prends les ravitos de coca.
Plus ça monte et plus je me demande ce que je fais là, comme dab en fait. Sauf que je reste sur mes souvenirs, qui datent, lol et que les sensations ne sont plus du tout les mêmes.
Le final se fait difficile, et ce qui devait arriver, arriva…… je suis « à pied » dans les trois derniers kilo.
J’ai vraiment du mal physiquement, et moralement, car à ce moment là me passe un gars de ma catégorie (c’était écrit sur le dossard) et il me dépose littéralement. J’ai un sursaut, et je me mets en danseuse, sauf que je me rassois quasi immédiatement car je ne tiens plus. Tant pis pour moi. A ce moment je me dis que ce serait bien une place dans les 5 de ma caté.
Ce sera 1 H 42’ de route et une montée de l’Alpe en 1 H 16’. Mouais peux mieux faire !
Dernier kilomètres vélo, et retour au parc. Une bonne transition et c’est reparti……..sauf que cela ne repars pas comme dab. Les jambes ont du mal à courir, je ne comprends pas !!!!
J’avais repéré la tenus du gars qui ma doublé en vélo, mais je ne le reverrais plus.
Au bout de 2-3 kilomètres de Course à Pied, il me semble que les jambes tournent rond et j’accélère un peu dans la montée. Les crampes aussi sont là !! et une douleur me freine dans la descente du VVF. Dernier kilo, je rentre souple ne voulant pas chercher le diable.
Une arrivée toujours très bruyante dans cette arène qui vous fait finir avec le smile.
Au final 35’ pour les 7 bornes de CAP. Seul petit regret le gars qui m’a doublé en vélo termine premier de notre catégorie, avec 26 ‘’ d’avance sur moi !!! Peut être si je l’avais vu à pied….. mais même pas sur. Bravo à lui
353éme en 2 H 45’ sur 1 300 à l’arrivée et frais. Je suis très content. Ce n’est pas tous les jours que l’on court dans des paysages aussi beaux.
Carole pour sa première participation, termine 11 de sa catégorie en 2 H 52’. Une participation féminine nombreuse et de qualité. De bonne augure pour la suite !!
A refaire sans modération.
Prochaine course : Le Longue Distance de l’Ardeche le 26 Aout : 2.20 nat – 90 vélo – 18 Course à Pied.
A suivre…..

 

Résultats


Autre news:
14/06/2018 : ALPSMAN 2018 Le rêve devient réalité
28/05/2018 : Là...... faut y aller
06/05/2018 : Coup d’arrêt..............pour mieux repartir ?
04/04/2018 : On avance... on avance
27/02/2018 : La moitié du chemin...................
29/01/2018 : Alpsman déjà 2 mois ..........de prépa
30/12/2017 : Nouvelle année .... Nouveau défi
19/09/2017 : Pret pour la der of the year
28/08/2017 : Triathlon Distance L des gorges de l’Ardèche.
10/07/2017 : Half Altriman de Matemale


» Consulter les archives

RSS